Société

Côte d’Ivoire-Médecine-Concours-CAMES

CAMES : 395 candidats à l’assaut du 21e concours d’agrégation des sciences de la santé

CAMES : 395 candidats à l’assaut du 21e concours d’agrégation des sciences de la santé CAMES : 395 candidats à l’assaut du 21e concours d’agrégation des sciences de la santé ouvert le lundi 07 novembre 2022 à Abidjan.
Abidjan, Côte d'Ivoire (Top News Africa ) Près de 400 candidats prennent part au 21ème concours d'agrégation de médecine humaine, pharmacie, odontostomatologie, médecine vétérinaire et productions animales (MPOMV) du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES), ouvert lundi à Abidjan.
Ce sont au total 395 candidats issus des 13 pays membres dont 63 pour le compte de la Côte d'Ivoire qui composeront jusqu'au mercredi 16 novembre 2022. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le premier ministre ivoirien Patrick Achi. 

« La Côte d'Ivoire rayonne de fierté et d'honneur en accueillant ce rendez-vous scientifique de haut niveau du CAMES. Je remercie très sincèrement le CAMES pour ce choix et cette confiance portée à la Côte d'Ivoire », a déclaré M. Achi, soulignant que «cela traduit l'attention constante que nous portons à la question de l'éducation, du savoir et de l'excellence à tous les niveaux du cursus scolaire ».

Selon le premier ministre Achi, le développement durable des pays africains est conditionné, d'une part par la disponibilité d'une expertise médicale de pointe formée au sein des structures d'enseignement supérieur et de recherche en sciences de la santé, et d'autre part, par l'accès équitable des populations aux soins et aux prestations.

Auparavant, le ministre de l'Enseignement supérieur en Côte d'Ivoire, Professeur Adama Diawara a indiqué que grâce à ce concours, le continent compte "des Maîtres de Conférences agrégés qui, à leur tour, forment efficacement les médecins qui constituent les cadres supérieurs de la santé".

S'adressant aux candidates et candidats, M. Diawara leur a rappelé qu'après des années de dur labeur, "l’occasion leur est donnée d’entrer dans le cercle des Maîtres de Conférences agrégés" en les invitant à rester "dignes de la confiance" placée en eux par les autorités ivoiriennes avec à leur tête, le Chef de l'Etat Alassane Ouattara. 

"Le savoir-faire des agrégés est reconnu unanimement. Je remercie, à cet égard, le Secrétariat général du CAMES pour la qualité de la mise en œuvre de ce programme dont l’importance est capitale", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, "sachez que votre succès constitue l’un des facteurs de réussite de la stratégie de développement de la formation en sciences de la santé, en cours d’élaboration par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique", a poursuivi le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. 

Dans les perspectives de la réforme de l'enseignement supérieur en cours, il a révélé " l’augmentation du nombre d’étudiants admis en Licence 2 de Médecine, Pharmacie et Odontostomatologie ».

Le ministre Diawara a également annoncé l’ouverture de deux nouvelles Unités de Formation et de Recherche (UFR) de Sciences Médicales au sein de l’Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, sur le site de Kassirimé, et de l’Université de San Pedro, ainsi que la création d’un Institut de Médecine Vétérinaire au sein de la future université d’Odienné ;  l’ouverture de la formation des médecins aux universités privées".

"Le projet de décret relatif à cette réforme majeure, est en cours d’élaboration au niveau du Ministère en charge de l’enseignement supérieur et celui en charge de la santé", a-t-il conclu.

HS/ls/Top News Africa

Publié le lundi 7 novembre 2022

Top Dossiers