Environnement

Côte d’Ivoire-Environnement

Le programme CABES pose les jalons d’une plate-forme régionale sur la biodiversité

Le programme CABES pose les jalons d’une plate-forme régionale sur la biodiversité Le programme CABES pose les jalons d’une plate-forme régionale sur la biodiversité à l'issue d'un atelier tenu à Abidjan du 25 au 27 octobre 2022.
Abidjan, Côte d’Ivoire (Top News Africa) Le programme Développement des capacités des experts en biodiversité et services écosystémiques en Afrique centrale, de l’Ouest et de l’Est (CABES) a posé à Abidjan les jalons d’une plate-forme régionale sur la biodiversité et les services écosystémiques.
Selon un communiqué transmis, mardi, à l’agence de presse Top News Africa, le premier atelier régional du projet CABES s’est déroulé à Abidjan du 25 au 27 octobre 2022. 
 
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de sa composante relative à la mise en place et au développement d’une plateforme de réseaux d’experts afin de soutenir les contributions nationales et régionales au programme de travail de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), et de promouvoir une collaboration sud-sud.
 
Quelque 140 experts issus de 43 pays d’Afrique et d’Europe ont pris part à ce séminaire sous le thème “Élaboration concertée de stratégies pour la durabilité en Afrique: utilisation des produits de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques”.
 
Dans le communiqué final, les participants ont jugé opportun l’introduction de relais dans les différents pays membres de l’IPBES. Les participants ont soutenu l’idée de la mise en place de plateformes nationales, sous-régionales et régionales pour permettre aux Points focaux nationaux de mieux se connecter aux processus de l'IPBES.
 
Les participants jugent également avoir acquis de nouvelles compétences et souhaitent que la gestion durable de la biodiversité soit une priorité dans les programmes de développement des États. Ils apprécient également le rôle du programme CABES, et en particulier de ses ateliers d'experts, dans la sensibilisation à l'IPBES dans la région.
 
L'intégration de la biodiversité et des services écosystémiques dans les politiques, la planification et la prise de décisions nationales est essentielle au développement durable, souligne le communiqué. 
 
Les participants ont déclaré que l'atelier a été très utile pour l’obtention d’informations supplémentaires afin que l’Afrique puisse mieux contribuer aux processus de l'IPBES tels que l'évaluation en cours des entreprises et de la biodiversité.
L’objectif général de l’atelier était de sensibiliser les différentes parties prenantes aux façons de s’engager dans le programme de travail de l’IPBES, et définir des stratégies locales pour une meilleure appropriation des produits de l'IPBES, telle que les nouvelles évaluations sur l'utilisation durable et les valeurs.
 
Dans son message lors de la cérémonie d’ouverture,  Dr Jan Henning Sommer, chercheur senior travaillant au Centre de recherche pour le développement (ZEF) de l’Université de Bonn, a indiqué que le projet CABES est une initiative très importante qui va permettre l’interconnexion des sous-régions africaines à la Plateforme intergouvernementale pour la biodiversité et les services écosystémiques appelée (IPBES). 
 
« Les participants devront interagir sous forme de réseau de sorte à avoir le même objectif, qui est de faire la promotion du développement durable et protéger la biodiversité », a-t-il indiqué.
 
A sa suite, le Prof Arsène Kobéa, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique représentant le ministre Adama Diawara, a salué la tenue d’un tel séminaire en Côte d’Ivoire.         
 
«Nous sommes à une période critique de la vie, avec l’avènement du changement climatique. Pour faire face à ce nouveau défi, une synergie d’actions et une symbiose de réflexion en vue d’une formation des chercheurs actualisera les connaissances, tout en préservant la biodiversité », a-t-il mentionné.
 
Le projet est financé par l'Initiative internationale pour le climat (IKI) du ministère Fédéral Allemand de l'Environnement, de la protection de la nature, de la sécurité nucléaire (BMUV).

SHAR/ls/Top News Africa

Publié le mardi 1 novembre 2022

Top Dossiers

Fil des news

dimanche 21 avril 2024 Salon international de la décoration d’Abidjan de retour avec la 5è édition
dimanche 21 avril 2024 Côte d'Ivoire: réouverture de la plateforme d'inscription au BTS 2024, lundi
dimanche 21 avril 2024 Le Masa 2024 rend hommage à Henriette Dagri Diabaté
samedi 20 avril 2024 Côte d'Ivoire: 9 morts dans un accident de la circulation à Bondoukou
samedi 20 avril 2024 Les enjeux de l'Intelligence Artificielle en débat en Côte d’Ivoire
vendredi 19 avril 2024 Kenya: 3 jours de deuil national après la mort du général Ogolla, chef d'Etat-major des armées
vendredi 19 avril 2024 Côte d'Ivoire : l'administration fiscale réalise un écart négatif de 18,1 milliards FCFA au premier trimestre 2024
jeudi 18 avril 2024 Kenya: le Chef d'Etat-major et 9 officiers militaires tués dans un crash d'hélicoptère
jeudi 18 avril 2024 Trois diplomates français déclarés "persona non grata" au Burkina Faso
jeudi 18 avril 2024 Huawei renforce son soutien à la digitalisation de la Côte d'Ivoire
jeudi 18 avril 2024 Cissé Abdoul Kader nommé Comptable Général à la Direction Générale du Trésor
jeudi 18 avril 2024 Economie: 112 recettes de service requalifiées en recettes fiscales en Côte d'Ivoire
mercredi 17 avril 2024 Sénégal : Diomaye Faye choisit la Mauritanie pour sa première visite à l’étranger
mercredi 17 avril 2024 Présidentielle 2025: le gouvernement ivoirien se prononce sur la candidature annoncée de Gbagbo
mercredi 17 avril 2024 Entrée de la Côte d’Ivoire dans le capital de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement