Economie

Côte d'Ivoire-Economie

Vingt pays francophones réfléchissent à Abidjan sur les nouvelles gestions des projets FIDA

Vingt pays francophones réfléchissent à Abidjan sur les nouvelles gestions des projets FIDA Economie: 155 acteurs réfléchissent à Abidjan sur les nouvelles gestions des projets FIDA. Les travaux ont démarré ce lundi 27 mars 2023 pour trois jours.
Abidjan, Côte d’Ivoire (Top News Africa) Quelque 155 gestionnaires et auditeurs des projets FIDA (Fonds international de développement agricole) issus de 20 pays francophones sont en conclave à Abidjan pour réfléchir sur les nouvelles réformes relatives au décaissement basé sur le Reporting Financier (Rapport Financier Intermédiaire) en matière de procédures de gestion fiduciaire, a constaté, sur place, lundi, un journaliste de l’agence de presse de Top News Africa.
Pour Tarek Ahmed, Conseiller du Portefeuille régional FIDA, l’objectif principal de l’atelier qui durera trois jours, permettra de voir si les activités financées par le FIDA sont plus productifs et résilients au changement climatique  pour le bénéfice des agriculteurs.

‘’Il s’agit de nous assurer qu’à terme de ces projets, les agriculteurs soient des hommes et femmes d’affaires. C’est très important pour nous. Pour  la gestion financière, il est important que les fonds mis à disposition par le FIDA soient utilisés à bon escient. ’’, a ajouté M. Tarek.

Le FIDA, à travers cet atelier entend échanger sur ces importantes thématiques, afin de recenser les défis rencontrés dans l’exécution des projets pour y apporter des solutions. 

Les coordonnateurs, les responsables administratifs et financiers, les comptables et les auditeurs internes et externes, des projets financés par le FIDA dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, de l’Afrique de l’Est, et du Sud ainsi que de l’Amérique latine et des caraïbes, participent à cet atelier. 

Grâce à ses financements innovants et ses dons, le FIDA joue un rôle  important dans le renforcement de la résilience des populations rurales, et les aide à améliorer leur sécurité alimentaire et à sortir de la faim et de la pauvreté. 

Entre 2019 et 2021, le FIDA a aidé 77 millions de personnes à augmenter leurs revenus, 67 millions de personnes à améliorer leur accès aux marchés, 60 millions de personnes à accroître leur production et 40 millions de personnes à renforcer leur résilience. 

Selon l’édition 2021 du rapport annuel sur l’efficacité du FIDA en matière de développement (RIDE) et du rapport annuel sur les résultats et l’impact des opérations du FIDA (RARI), ce Fonds a affiché une solide performance en 2020 en dépit des contraintes liées à la pandémie de la COVID19.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est  à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. 

Il investit dans les populations rurales, leur donnant les moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, le Fonds a octroyé plus de 24 milliards de dollars dans des pays en développement sous forme de dons ou de prêts à faible taux d’intérêt, indique-t-on.

HS/ls/Top News Africa

Publié le lundi 27 mars 2023

Top Dossiers