Economie

Côte d'Ivoire-Economie

Côte d'Ivoire : l'administration fiscale réalise un écart négatif de 18,1 milliards FCFA au premier trimestre 2024

Côte d'Ivoire : l'administration fiscale réalise un écart négatif de 18,1 milliards FCFA au premier trimestre 2024 L'administration fiscale ivoirienne a réalisé un écart négatif de 18,1 milliards FCFA au premier trimestre 2024 selon le bilan présenté par le Directeur général des impôts (DGI), Ouattara Sié Abou ce vendredi 19 avril 2024 à Abidjan.
Abidjan, Côte d'Ivoire (Top News Africa) La Direction générale des impôts (DGI) a recouvré 913,1milliards FCFA au premier trimestre 2024, pour un objectif de 932, 2 milliards FCFA, dégageant un écart négatif de 18,1 milliards FCFA.
L’information a été livrée, vendredi 19 avril  2024 à Abidjan, par le Directeur général des impôts, Ouattara Sié Abou, lors du séminaire bilan du premier semestre 2024 et perspectives pour le deuxième trimestre.

"L'objectif global de recettes fixé à la DGI au titre du premier trimestre 2024 s'établit à 932, 2 milliards FCFA. Le montant des recettes mobilisées sur la période se chiffre à 913,1 milliards FCFA soit un écart négatif de 18,1 milliards FCFA par rapport aux prévisions, pour un taux de couvrement de 98,1%'', a précisé Ouattara Sié Abou.

En comparaison avec les réalisations du premier trimestre de 2023, M. Ouattara a noté que les recettes sont en hausse de 102 milliards FCFA, soit un taux de croissance de 12,6%.

Il a expliqué cette contre-performance par divers facteurs, notamment, "l'impact des Impôts sur les Traitements et Salaires (ITS) dont les effets pervers ont commencé à se faire ressentir dès le mois de janvier, la baisse du niveau des droits d'enregistrement du binôme café-cacao, le retard dans l'implémentation de certaines dispositions de l'Annexe fiscale 2024 dans le SIGICI, l'instabilité du réseau informatique, le retard dans la mise en œuvre du dispositif de contrôle des flux de télécommunication".

Encourageant, ses collaborateurs pour relever les défis à venir, le Directeur général Sié Abou Ouattara a, également, annoncé que les recettes brutes attendues pour le second trimestre sont de 1314,7 milliards FCFA. "Elles sont en progression de 17,8% par rapport aux recettes de la même période de 2023", a-t-il commenté.

Représentant le ministre des Finances et du Budget, son directeur de cabinet adjoint Vassogo Bamba a salué  l'engagement de la DGI à atteindre les objectifs assignés à l'administration fiscale.

Concernant les résultats globaux du premier trimestre, '' ils nous permettent de noter une bonne tendance quoiqu'en deça des résultats escomptés'', a analysé M. Bamba, demandant à la DGI de redoubler d’efforts pour l’atteinte des objectifs du 2e trimestre 2024.

HS/ Top News Africa

Publié le vendredi 19 avril 2024

Top Dossiers