Société

Côte d’Ivoire-Mali-Politique-Presse

L’Ujpla dénonce la suspension des activités des partis politiques au Mali

L’Ujpla dénonce la suspension des activités des partis politiques au Mali L'Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (Ujpla), a dénoncé, ‘’fermement’’, ce jeudi 11 avril 2024, la décision des autorités de la transition malienne qui vise à restreindre la couverture médiatique des activités politiques dans le pays.
Abidjan, Côte d’Ivoire (Top News Africa) L'Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (Ujpla), a dénoncé, ‘’fermement’’, jeudi, la décision des autorités de la transition malienne qui vise à restreindre la couverture médiatique des activités politiques dans le pays.
‘’L’Ujpla dont les objectifs fondamentaux sont la défense de la liberté de la presse et la sécurité des journalistes, a appris avec consternation et indignation la décision du gouvernement du Mali de restreindre, jusqu’à nouvel ordre, la couverture médiatique des  activités des partis politiques et des associations à caractère politique’’, s’indigne, dans un communiqué transmis à l’agence de presse Top News Africa, son président Yao Noël. 

Les autorités de Transition, explique M. Yao,  ont invité tous les médias (radios, télévisions, journaux écrits et en ligne) à arrêter toute diffusion et publication des activités des partis politiques et des associations à caractère politique.

Une décision ‘’inquiétante’’  que l’Ujpla  condamne ‘’sans réserve’’ et  qui constitue une atteinte grave à la liberté de la presse chèrement gagnée par le peuple malien", dénonce le président international de l’Union, Yao Noël, exprimant la ‘’solidarité fraternelle’’ de l’Ujpla aux médias du Mali.

‘’L'Ujpla profite de cette occasion pour saluer les réalisations et les sacrifices du peuple malien en faveur du développement de la liberté de la presse au Mali et sur le continent africain et continuera de défendre la sécurité des journalistes et de promouvoir une presse libre, indépendante et crédible’’, insiste le président Yao Noël.

Les activités des partis politiques au Mali ont été suspendus, le mercredi 10 avril 2024, selon une décision du gouvernement qui évoque une ‘’raison d’ordre public’’. 

Cette décision prise en Conseil des ministres s’applique ‘’ jusqu’à nouvel ordre sur toute l’étendue du territoire national’’, rapporte le compte rendu du Conseil des ministres, rappelle-t-on.

HS/Top News Africa

Publié le jeudi 11 avril 2024

Top Dossiers